vendredi 18 avril 2008

Une maman qui souffre...

Bonjour je m'appelle Étoilyne et je suis là pour vous aider à retrouver le sourire dans votre coeur. Je passe comme ça lorsque je sens que l'on m'interpelle en silence, me voilà donc içi parce que je sens que vous avez besoin de moi.
-----------------------------------------------------------------------

(silence)
Oui ce soir j'ai besoin, j'ai besoin d'être bercé, mon coeur est triste ce soir, mon coeur pleure car il souffre. Moi qui ne vois que le beau chez les humains, je suis toujours profondément blessé de voir qu'un être peu en blesser un autre. Je sais qu'il souffre dans son coeur, qu'il est malheureux, qu'aucune de ses blessures d'enfance n'ont été accueillies, mais moi qui se préocupe de moi? J'ai été trop bonne, trop gentille, trop....(silence) pourquoi? pour ne pas être abandonné, au fond c'est la peur de l'abandon, du rejet, qui toute ma vie m'a poussé a agir ainsi. Moyen de protection développé par des manques, c'est évidents tout le monde sais ça!

Depuis quelques jours je me suis inquiété, je me suis occupé de mes garçons malades, et le plus vieux à eu comme diagnostique "pneumonie". 2 nuits pratiquement blanche a donné par tout mes moyens de différente médecine douce des façons d'ouvrir d'avantage les bronches à mon fils qui étaient bruyante à chaque inspiration. Avec amour je le regarde et je fais tout ce qui est en mon possible pour lui apporter réconfort, il a commencé son antibiotique et il s'est reposé avec moi cet après midi pour partir ce soir passer la semaine avec son père. Je l'aime tellement mon grand garçon, il est plus qu'extraordinaire, c'est un sage, un grand Sage, peutetre trop!!(silence)...

Lui je le déteste, il volle la lumiere de mon fils, il lui prend sa joie, il se nourri de lui, je le déteste!
Jamais il ne m'a respecté, il a même déjà dis tout haut qu'il préfèrerait que je sois morte! (silence)
Lui l'écoeurant voleur, le salaud qui fait mal à l'âme de mon fils! Et moi je souffre en silence parce que je ne sais pas comment lui en empêcher, parce que vue de l'extérieur rien ne parrait, tout se passe dans l'énergie, dans une symbiose malsaine entre lui et mon fils et maintenant cette femme qui s'ajoute à cette symbiose! ...Mon fils le protège, c'est lui le salaud et mon fils le protège, il peu se permettre avec moi parce qu'il n'y a pas de dynamique malsaine entre moi et lui qui le menacerait d'abandon, tandis qu'avec son père cette symbiose menace d'éclater si il s'y oppose pour quoi que se sois, mais tout ça mon fils ne le vois pas, il est dedans et moi de l'extérieur je suis là témoins de ce massacre d'un être que j'ai mise au monde un jour et ce massacre c'est son père qui le fait!

Je suis triste maraine bonne fée, guide moi, donne moi la force de marcher dans la bonne direction, celle qui permettra à mon fils de retrouver sa lumière, mes enfants sont ce que j,ai de plus précieux au monde et je ferai tout ce qui est en mon possible et même l'impossible pour les voirs heureux dans leur propre lumière de vie!...(silence)

-----------------------------------------------------------------------

Oh! j'entend une maman bien triste et quelques peu désemparé, ferme les yeux et laisse moi t'aider à voir tes ressources, ceux de l'intérieur et ceux qui sont tout autour de toi qui te permettront de voir ton fils libérer de cette symbiose malsaine...

AbrAkAdAbrA femme libère toi de cette tristesse, que ta propre lumière se multiplie par des millions de petits rayons qui iront jusqu'a l'âme de ton fils, lui apportant tout ce qu'il a besoin pour sourire à la vie, maman dort en paix car ton fils te reçois là où il est....(silence)

2 commentaires:

Sir Sébastien a dit...

Tel un fé parain, j'ai aussi entendu ton cri à travers la brise et eu vent des rumeurs de la vile ville. Laisses-moi aussi éguailler ta vie abracadabrante par ma simple magie à bras et "kada" bras. Pif paf pow sur le nez du "pater" austère et biz smack bec sur le nez de la "madre" extraordinaire.

Et pouf, le fé disparaît (mais n'est jamais bien loin...)

Merlin Seb

Dianerythmes a dit...

@sir: Tes mots me touchent j'en ai drôlement besoin.. Tu sais, j'ai foi en la vie, en son processus d'évolution et même si il y a de ces moments oû la douleur fait mal, il y a là pour moi un apprentissage qui s'adresse à mon âme..(silence)
Merci pour ce coup de baguette cher fé!..;-)