jeudi 7 mai 2009

Femme lumière


Il était une fois l'histoire de.... la femme lumière.

Elle seule pouvait danser et faire vibrer les milles et unes étincelles que propage la lumière du soleil. Quand elle se levait et qu'elle redressait son corps bien droit vers le ciel, plus personne autour n'osait bouger comme pour s'assurer de ne pas déplacer l'air qui l'a soulève. Jaune et rouge feu s'entremêlait pour nous donner le plus flamboyant et lumineux des orange. Elle ne parlait point, on pouvait même entendre sa respiration à des milles à la ronde qui a elle seule nous donnait envie de connaitre la profondeur de son âme. Len-te-ment, Dou-ce-ment elle caressait son aura laissant ainsi transparaitre chaque particule de sensualité que son corps émanait. Elle n'avait qu'une seule envie, "être", être là au moment présent à faire l'amour au rythme qui l'entour. Sans peur, sans retenue, sans pudeur, cette femme au arôme érotique redonnerait vie au plus ancienne cité disparue et ce sans même prononcer un mot. Ah! Il fallait être devant elle pour comprendre et bien saisir l'ampleur de se qu'elle dégageait, aucun mot ne peu décrire avec exactitude ce que le corps de cette femme racontait en silence.
Peut être aurions nous besoin d'elle maintenant? Peut être aurions nous besoin de se nourrir de sa fragile force ainsi que de sa passion créative? Peu importe, si elle était ici aujourd'hui elle dirait surement;" Fermez les yeux et regarder, vous verrez alors les notes qui vous habite, laissez les vous transporter là où votre corps vous demande d'aller..."

Ah! Cette femme lumière!
(silence)

3 commentaires:

Daniel a dit...

La passionnée Diane a peint une jolie fresque .Tes mots se sont fait couleurs...et la toile qui en résulte est magnifique à contempler!

tu sais quoi, j'en ferais un vernissage n'importe quand:)

A bientôt l'artiste:) amitiés Daniel

Karla a dit...

Elle dégage cette sensualité parce qu'elle a une rage de vivre, une soif de de l'autre. Elle ne fait pas fermer les yeux mais elle ouvre son âme même si elle risque de souffrir. De toute façon, la passion n'existe pas sans la souffrance. Elle s'en fout un feu je crois...
Elle neveut pas qu'on la voit, elle veut juste nous hypnotiser...

Ah! Cette femme lumière!

Dianerythmes a dit...

@Daniel: Ah! Daniel, c'est très beau tes mots... Tu sais il faudrait surement plus qu'un vernissage!..hihii!
*Je t'envoie une pensée rempli de réconfort pour ces maux qui sans cessent te font souffrir...(silence)

@Karla:Ah! oui elle a ce pouvoir en elle qui....souvent l'a fait souffrir, la passion, le plus grandiose des propulseur mais aussi parfois le plus douloureux!
xx