lundi 25 mai 2009

Une maman au coeur blessé..


Cher journal,

Ce matin, j'ai le coeur gros, j'ai envie de tout laisser tomber, de fermer les yeux et de me laisser mourir... (Silence)
Il y a un bon moment que je ne me suis pas senti comme ça, comme si ma raison d'être sur cette planète venait de partir en fumée, pouf comme ça! Il y a des fois où je me demande ce que je fais ici parmi tous ces humains, j'ai souvent l'impression de ne pas être sur la bonne planète comme si je m'étais trompé de destination...et pourtant je suis ici!

Je ne peu pas concevoir qu'un humain puisse faire mal et pourtant j'ai tellement été blessé dans le passé je devrais être en mesure de le savoir mieux que quiconque mais non, le mal me surprend toujours et me ramène comme à chaque fois à la case départ, celle du "pourquoi!!"
J'ai souvent la sensation que mon coeur n'arrive jamais à se protéger, malgré les souffrances jamais il arrive à se protéger, se blinder contre le mal qui rode autour de nous.... de moi! (Silence) Et si je mettais sa photo sur le mur et que je me pratiquais à la fléchette? Et si je fermais les yeux et que je faisais de la visualisation le voyant ainsi souffrir et disparaitre à tout jamais? Et si quelqu'un allait lui donner une bonne leçon? Et si. (Silence)

Tu auras deviné cher journal à quel point je souffre ce matin, à quel point mon coeur est blessé, je n'arrive pas à comprendre comment un être humain puisse faire mal à un autre juste pour lui faire mal, tout simplement sans aucune raison, il faut être purement méchant pour avoir envie de savourer un coeur que l'on blesse comme lui le fait.. (Silence)
Mon point sensible, il le connait bien, il sait que je suis forte et que j'ai confiance en moi, que mon coeur est bon et grand, il sait aussi que le soleil brille en moi et qu'il ne peu plus maintenant venir ombrager cette lumière qui m'habite sauf....... quand il touche à ma partie la plus vulnérable qui est....mes enfants.. (Silence)

Tu sais quoi cher journal, j'ai travaillé fort dans ma vie pour apprendre à m'aimer, à me trouver belle, à voir combien ma lumière brillait le jour comme la nuit et surtout que jamais, plus jamais je ne laisserai personne venir me faire du mal comme on me l'avait fait quand j'étais toute petite. Je me croyais à l'abri du mal sous mon ciel étoilé rempli d'amour, je me sentais en sécurité dans mon coeur, puis paf! Je reçois une balle en plein à l'endroit où je suis le plus vulnérable, il le savait qu'il me blesserait, il savait à quel point il me ferait mal, parce que partout ailleurs il ne pouvait m'atteindre sauf, là à cet endroit bien précis, dans mon coeur de maman. (Silence)

Tu sais journal, je me sens tellement fragile aujourd'hui, j'ai froid comme si nous étions en plein hiver, j'ai des frissons et j'arrive difficilement à réchauffer mon intérieur refroidi. Je me sens si seule, je n'arrive même plus à penser, mon cerveau est au point zéro et mon coeur au point d'avoir besoin d'être bercer. (Silence) Et puis à quoi ça me sert de t'écrire, à quoi ça me sert de déposer mes maux sur tes pages blanches, au fond ça ne changera rien, je parle dans le vide non? J’écris dans le vide non? Je suis toujours aussi seule au fond non? Ce n'est surement pas toi journal qui va me répondre, qui va me bercer, me rassurer en me disant "Tout va bien se passer Diane, ton fils t'aime et son père ne pourra jamais détruire cet amour qu'il y a entre toi et ton fils, l'amour triomphe toujours, ne l'oubli jamais..." non, tu ne me diras surement pas tout ça puisque tu n'existes pas! Mais à quoi ça sert un journal au fond hein? (Silence)

Je sais que la vie dépose à nos portes les paquets que nous sommes en mesure de recevoir et que c'est alors à nous de voir ce que l'on a envie de faire avec, mais comme je suis de la race humaine et que j'ai un coeur sans barrière et bien, ce matin j'ai de la peine au fond de moi et ce paquet je ne sais pas encore comment l'aborder, par quel angle le prendre et ce que je dois en faire, pour le moment j'ai juste envie de chants doux à mon oreille, de mélodies douce et tendre pour me rappeler que oui la vie vaut certainement la peine d'être vécue et que cette lumière en moi toujours elle restera... (Silence)

Une maman au coeur blessé.

7 commentaires:

l'analyste a dit...

@ diane

Salut ma jolie et bonne maman, tu sais qu'il y aura toujours des individus qui se serve des gens un peu plus faible pour se remonter!

Ne t'abaisse pas a se niveau de personne SVP!

Tu est une personne remplie de joie et bonheur, je n'aime pas te voir dans cette état!

Quoi qu'il c'est dit ou fait dans cette mésaventure, tu a déja passé de pire épreuve....Oui quoi que la personne en question dise ou fasse...Tes garcons vont toujours t'aimer et plus que tout au monde!

Tu est un mère qui vie pour ses fils...Alors aujourd'hui il fait beau, profite du soleil et de l'air frais pour refaire ton plein d'énergie...Tout va bien aller!

Ton journal!

J-F L'internaute a dit...

Ma belle Diane. C'est triste tout ça. C'est clair pour moi et pour sans doutes tous tes lecteurs que ce geste posé envers toi en est un d'une totale lâcheté. Tu ne dois pas te laisser atteindre par les intentions méchantes de cet homme. Accepter cette douleur serait de donner du pouvoir à cet être sans coeur. Évade toi... écris... pleure ou chante.

Change cette énergie négative en énergie positive et éventuellement il perdra. Toute douleur infligée aux autres revient irrémédiablement à l'envoyeur.

Continue à propager ta joie, tes sourires et ton amour... ça te reviendra au centuples.

Daniel a dit...

Très chère Diane,Je te sens triste et blessée...et ça me donne le vertige.

Pas un seul être humain, digne de ce nom... n'a le droit d'en blesser volontairement un autre.Rien ne peux justifier ou excuser un tel comportement...RIEN

Mais ce qui m'attriste le plus, c'est de voir qui a oser posé un tel geste.Le père de tes enfants.Je ne m'abaisserai pas à l'insulter, qui je serais pour faire ça.Reste que ça me fâche .

tu sais , cette fragilité et cette douleur que tu ressens...c'est malheureusement exactement ce qu'il visait .je sais que me propos ne changeront rien à ta douleur..mais sache que tu vaux une million de fois plus que lui.

Je ne te connais que peu , mais je sais une chose tu es une personne intègre et passionnée...et ça c'est inestimable .

Je ne suis pas tellement doué pour consoler les gens.mais pour ce soir, je t,offre le creux de mes bras...et une place sur mon épaule.prends de de toi mon amie!

Ici sur ce blogue et chez toi a la maison...on est beaucoup de gens a t'aimer.amitiés et si possible chaleur humaine Daniel

ps...à bientôt

Stéphane Bourget a dit...

Ma chère Diane, si tu as besoin de parler à un ami, tu connais mon numéro et n’oublie pas que je suis là ! ;o)
Stef xox

Dianerythmes a dit...

@ tous: Merci..(silence) C'est un moment difficile pour le coeur d'une maman, je suis fragilisé par ce coup reçu mais lorsque je ferme les yeux et que je vois mon fils qui me regarde je sais alors que personne au monde ne pourra venir détruire cette amour qu'il y a entre mes enfants et moi. Je vous épargne les détails de la situation, je tenais seulement à vous dire merci pour vos mots, je les garde précieusement et je sais qu'au bout de ce tunnel un peu sombre il y a la lumière qui au fond est l'amour, je crois profondément que l'amour triomphe toujours quand on est dans son coeur.
Encore une fois merci, ça me touche de vous savoir présent dans l'énergie...(silence)

Karla a dit...

Alors j'allumerais la meme chandelle...que pour toi.
Je t'aime ma toute belle

Dianerythmes a dit...

@ karla: Je t'aime aussi..(silence)