mardi 31 mars 2009

Les "canardises" au printemps..




(Les "canardisent" au printemps)


Mâle: Tu sais chérie, t'ai-je déjà dit que tu es magnifique?

Femelle: (un instant de silence) Oui, quand on est arrivé en Floride, tu m'as regardé et tu m'as dit que j'étais la plus belle en vol et que c'est mon plumage qui donne la brillance à tes couleurs.

Mâle: Ah oui j'ai dit ça moi? Hihihi. (Petit rire amoureux)

Femelle: Oui oui tu as dit ça toi!hiiii (Petit rire amoureux)

Mâle: Et bien laisses-moi te dire encore une fois combien tu es belle, personne n'atterri comme toi, tu le fais avec une telle douceur qu'on aurait envie d'être sur ton dos pour en savourer la délicatesse.

Femelle: Wow! C’est vraiment beau ce que tu me dis, je me sens les palmes ramollir, tu es tellement merveilleux tu le sais?

Mâle: Moi, merveilleux? Il est vrai que beaucoup de femelle avant toi me l'ont dit, hihihi. (La regardant d'un regard fier pette), en fait si je suis merveilleux comme tu le dis, c'est un peu à cause de ce que mon cœur ressent quand il te voit et t'entend, tu donnes un sens non pas à ma vie, mais à mon cœur, auprès de toi je ne peu que m'émanciper encore et encore, avec toi c'est au sol que je prends mon envol.

Femelle: Je suis sans mots, je ne sais pas quoi dire c'est, c'est, c'est tellement merveilleux ce que je vie avec toi, je n'ai qu'une seule envie, me coller à ton plumage et marier mon brun manteau à tes couleurs pour ne plus jamais m'envoler sans toi.

Mâle: Tu sais ma belle, même lorsque je part sans toi, je te porte en moi et qu'à chaque battement d'ailes c'est un peu comme si je t'envoyais un code morse te disant que je suis là, dans ton cœur et que je pense à toi..

Femelle: Et si on donnait naissance à une nouvelle génération, et si on multipliait l'amour qu'il y a entre nous, j'aimerais tellement porter nos petits, ceux de toi et moi.

Mâle: Ah que c'est merveilleux, oui j'en ai envie, je veux pour toujours être celui qui te rendra heureuse, je veux être celui qui saura te protéger envers et contre tous, je veux faire l'amour avec toi encore et encore, printemps après printemps, je veux bâtir notre nid, celui qui réchauffera ton cœur, le mien et celui de nos petit, je veux ouvrir mon bec à tout rompre pour que tous sache combien je suis fou de toi, et je veux..(Le coupant brusquement la femelle lui dit.)

Femelle: shuuuut, Je t'aime mon amour.

Mâle: (silence) Je t'aime aussi mon amour.

dimanche 22 mars 2009

Il était une fois, la passion..



Il était une fois, la passion..


Un jour un petit garçon habillé en pyjama de Batman, regardait le hockey avec son papa au salon. Il avait les yeux grands ouverts pour être certain de ne rien manquer et soudainement on entendait; " Et le canadien entre en zone adverse, s’approche du filet fait la passe et le buuuuuuuuuuuuuuuut!" ce moment intense qu’il partageait avec son papa arrêtait le temps pour un instant.


Puis il grandi et grandi, le petit garçon était devenu un jeune homme, et toujours l’étincelle brillait dans ses yeux lorsqu’il s’assoyait au salon avec son père pour voir et entendre une partie du CH et soudainement on entendait;" Et le canadien entre en zone adverse s’approche du filet, fait la passe et le buuuuuuuuuuuuuuuuuuut", rien ne pouvait expliquer l’intensité de ce moment, en fait oui, un seul mot résumait bien ce moment, la passion!


Et le jeune homme est devenu un homme, il dépassait même son père de 2 pouces, il avait un bon emploi, une femme des enfants et avait de moins en moins de temps pour ce qui un jour l’avais passionné, en fait un soir lorsque son père l’appela pour l’inviter à le rejoindre et regarder une partie du CH, il s’empressa de lui dire; “Mais non papa je ne peu pas, je suis très occupé, je dirige cette grosse entreprise et si je ne m’occupe pas des dossiers ce soir je ne pourrai pas toucher les millions de ce nouveau contrat, maintenant que je suis millionnaire papa je dois penser à être multimillionnaire, je ne pourrai donc pas aller te rejoindre.”

Ce soir là il s’est passé quelque chose de terrible, n’ayez crainte, personne n’est mort ce soir là, en fait oui, quelque chose venais de mourir et ce quelque chose s’était la passion! Cet homme était tellement avide de pouvoir qu’il a laissé mourir la passion en lui, car son but purement monétaire l’avait éloigné de son cœur. Ce qui un jour avait été le propulseur vers cette grande et magnifique entreprise, était maintenant logé aux oubliettes!


Soudain on frappa à la porte de son bureau, un vieil homme était là debout avec 2 bières en mains, un sac de popcorn et des yeux pétillants, il regarda cet homme, son père, droit dans les yeux et sans mots comme ça en silence il comprit. Il a allumé l’écran géant qui meublait une grande partie du mur de son bureau, il a retiré son veston, enlevé sa cravate, il a déposé le popcorn sur la table, ouvert les deux bières et…. Il regarda son père dans les yeux et le pris dans ses bras en silence, sans rien dire, il venait là de retrouver en lui cette partie qu’il avait abandonné petit à petit avec le temps.Son père pris le visage de son fils dans ses main et lui dit;" Tu es merveilleux non pas pour ce que tu fais mais pour ce que tu es ne l’oubli jamais.." les yeux trempés ses deux hommes se sont assis pour regarder cette partie tellement importante et soudainement on entendait;" Le joueur du canadien entre en zone adverse, fait la passe et le buuuuuuuuuuut!" et bien, il retrouva le même battement de cœur qu’il avait eu un jour alors qu’il portait encore un pyjama de Batman et dans les yeux de son père il vie toute cette passion qui un jour lui avait été transmise.


Depuis ce soir là, jamais les deux n’ont manqué à ce rendez-vous plus qu’important et rien au monde ne pouvait empêcher le temps de s’arrêter un instant, l’instant d’une partie du CH, même pas l’argent!
FIN
“La coupe est à Montréal” (une création musicale pour le CH)
youtube:http://www.youtube.com/watch?v=DLAuMU4Ly8c

jeudi 19 mars 2009

Merveilleuse Marguerite..






Ce champ de marguerite est magnifique, il est comme un grand tapis blanc et jaune teinté de vert. À les regarder, elles ont tous l'air pareilles, il est même presque impensable de penser qu'aucune d'entre elle a une jumelle identique parmi elles, et pourtant c'est vrai. Il est rare de voir des gens se pencher pour les regarder de plus près, il est peu commun de voir quelqu'un avoir l'élan de se mettre en petit bonhomme et rester là un bon moment à les regarder et les admirer dans leur unicité.
Trop pressé par le temps qui est souvent plus rapide que notre propre respiration, trop préoccupé par le mental qui pense et pense et pense et pense!... Il y a comme une pratique peu commune de "prendre le temps de", comme si nous allions manquer quelque chose, comme si nous allions passer à coté de quelque chose de "tellllllement" important, comme si prendre le temps était....une perte de temps... et "pour-temps"!(silence)

Vous savez qu'il y a quelque chose de magique qui se passe en nous quand on prend le temps de s'arrêter? De regarder, d'admirer, de contempler, ce sont là les vrais nourritures qui en douceur nourriront notre âme, notre cœur...(silence) Nous sommes des millions d'humains sur la terre, et aucun d'entre nous n'est identique, c'est ça qui est merveilleux, c'est ça qui est extraordinaire! On a tous quelque chose a apporter à quelqu'un sur terre, on a tous en sois un trésors unique et inestimable mais surtout, on a tous besoin les uns des autres pour que le champ de marguerite prenne tout sons sens.

Vous savez ce que j'ai envie de faire, j'ai envie de vous demander une chose que vous vous reconnaissez, une chose que vous admirer de vous et que vous aurez envie de partager avec nous un trésors qui vous habite et ensuite si le cœur vous en dit, nommez moi un trésors d'un ou une bloggeuse que vous appréciez..
Ensemble nous pourrons bâtir un champ de marguerite virtuel..(silence)

vendredi 13 mars 2009

Pas-si-on est loin du coeur..

(en réponse à un texte de Patrick Lagacé concernant le Canadien de Montréal..)

Je ne croie pas vraiment que de congédier Guy Carbonneau était la solution. Et tu as dit quelque chose de très important, "ce groupe de joueurs peu inspirés", c'est aussi ce que je sens d'eux et je trouve ça dommage parce qu'ils ont ici les meilleurs partisans, des gens qui sont derrière eux et qui croient en eux.

Est-ce $$ qui a fait fuir la passion chez nos Canadiens? Où est le cœur? Où est l'espoir? Où est le regard de feu qui habitait nos anciens Canadiens? Oui les temps changent, oui on ne peu comparer, etc.. Mais le cœur lui, il est le moteur nécessaire à la passion sans lui le CH n'a plus de signification et ça, même après 100ans ça ne doit pas mourir!

Tu sais Patrick je ne suis peut-être pas la meilleure pour identifier que tel joueur est meilleur que tel joueur, que l'alignement n'est pas bonne etc... Mais pour ce qui est de la passion, je pourrais surement en vendre en petit pot tellement elle déborde en moi et c'est à mon avis à cet endroit que nos joueurs, nos dirigeants, nos chroniqueurs, nos commentateurs, nos journalistes et etc... ont besoin de retourner puiser ce qu'il y a de plus vrai. Quand la base qui est le cœur sera là, le reste prendra vie naturellement.

J'entend déjà des gens me dirent "Oui mais comment faire naître la passion chez le CH?", Aaaaaaaahh!,… et bien en retournant faire un petit tour en soi, avec l'enfant en soi, celui qui un jour a été mag, atome, peewee, bantam, midget, junior, celui qui se voyait en les Lafleur, Gretzky, Lemieux, et j'en passe, celui qui venait le cœur plein de joie en entendant "ET le BUuuuuuuut" quand il regardait une partie de hockey à la télé le soir à la maison, celui qui s'endormait le soir en silence en s'imaginant sur la glace du Centre Bell, parmi les grands!...(silence)

Tu vois Patrick l'argent a fait mourir à petit feu la passion...le cœur.
J'ai envie de poser aussi la question aux dirigeants," Où est votre passion à vous?" sans elle le message vers tous ceux qui sont en bas de vous sera aussi dépourvu de passion!...(silence)

Oui c'est possible, mais il y a un cheminement à faire pour y arriver!... ;-)

lundi 9 mars 2009

Bonne route Guy..



Je sais plusieurs disent que c'est une bonne chose, chacun émet son oppinon sur le sujet, etc.. mais moi, je ne peu m'empêcher d'avoir ce pincement au coeur... Pourquoi? je ne sais pas, peut être parce que je suis une femme de coeur et qu'avec le temps je m'étais attaché à lui.. Peu importe, j'ai envie aujourd'hui de parler de ce que nous abordons si peu souvent quand on parle hockey... le coeur!

Personnellement je ne pense pas que cette décision était la meilleure mais là encore je laisserai aux experts le soin de penser à ce sujet, je me contenterai pour ma part de parler de ce que je connais le mieux... les émotions.

Techniquement on en parle, on en discute etc.. mais émotivement, quand un membre quitte la famille, la nôtre, même si c'est ce qui est le mieux pour tous, il reste que le temps a fait que l'on s'est attaché, on a créé des liens(même de loin..), on en vient même a aimer les défauts de cette personne, et qu'on le veuille ou non, la stabilité de sa présence près de nous était bien rassurante. Certain deuil sont plus facile que d'autre à vivre mais il reste qu'un deuil si petit soit il, doit être vécu.

Oui je m'étais attaché à lui avec le temps, oui sa présence auprès du CH me rassurait tout comme un enfant qui se rassure en voyant sont parent, ses frères et ses soeurs. J'ai envie de lui dire merci, pour ce qu'il me procurait en silence, je lui dit merci non pas parce qu'il était bon dans ci ou ça, mais plutôt juste merci pour l'être qu'il est et le temps qu'il a passé au sein de cette organisation, en tant que joueur et entraîneur.

Bonne route à cette homme, et j'ai bien dit cet homme et non cet entraîneur qui sûrement en silence ce soir avant de dormir verse peut être une larme parce que oui, cette homme c'est aussi un humain....(silence)

mercredi 4 mars 2009

Je sais je sais, j'ai l'air fatigué! que voulez vous c'est la relâche! hihihii! :-)

La relâââââââche! le mot le dit, on relââââââââche! Pourquoi est-ce que tant de monde se casse la tête pendant cette semaine pour "absolument" trouver quelque chose à faire avec les enfants! Pourquoi "absolument" avoir une liste d'activités à faire! pourquoi "ORGANISER" les enfants pendant la relâââââââââche!

Et si on prenait le temps de respirer le moment présent, de laisser nos enfants juste "être"!(silence)
Rien faire, juste rien faire! Aaaaaah!(soupir) pyjama journée entière et hop! on va jouer dans la neige! Youppi on va jouer au hockey à la patinoire!.. L' important c'est de laisser le corps prendre le temps qu'il a besoin pour RE-LÂ-CHER! Au début ils peuvent avoir l'air paresseux à rester en pyjama et rien faire, mais rapidement vous verrez apparaître le désir, l'envie de faire tel ou tel chose, cela viendra d'eux même, à leur rythme et c'est à ce moment que votre rôle entre en scène, être disponible à leur proposition, nous même proposer des idées, etc...

Faites vous confiance et faites confiance à vos enfants, quand on prend le temps de juste rien faire, quand on prend le temps de donner des vacances à notre mental par le fait même on donne l'espace nécessaire au corps de parler. L'argent ne doit pas être un obstacle, quand on est créatif, que l'on connecte avec son coeur d'enfant, notre vision prend toute une autre forme...(silence)

Amusez-vous, faites danser l'enfant en vous et....bonne semaine de relââââââââche. ;-)

Si vous avez besoin d'idée, ou de juste un support a votre créativité, faites moi signe, je me ferai un plaisir de vous donner la main! ;-)