samedi 26 septembre 2009

Repose en paix grand guerrier


Il est de ces gens qui laissent des traces au delà du temps au delà du vent qui passe...(silence)(extrait d'une chanson de Mario Pelchat)

Hier soir je me suis assise à mon ordinateur, je me suis dis "Tient, il y a un moment que je ne suis pas allé voir ce fameux petit vidéo que François Morency a fait où il incarne Pierre Falardeau racontant un conte de Noël" puis ensuite je suis allé voir la vidéo du spectacle de François Morency où il a comme invité Pierre Falardeau. Après ces visionnements je suis allé me coucher avec en moi la pensée qui suis;" Si le Québec pouvait sentir combien cet homme aime "SON" Québec, combien il en est fier, combien il tient a le protéger et puis si le Québec était une femme, toute les femmes du monde voudrais être aimé par lui." Je me suis ensuite dit;" Mais pourquoi personne ne l'entend? Pourquoi faut-il qu'il est a crier si fort son amour et que jamais il ne soit entendu à sa juste valeur? Ah, je voudrais tellement être celle qui tient son porte voix quand il cri, celle qui s'assure que cette voix est bien reçue de tous!" Ça été comme ça jusqu'à ce que je tombe de sommeil, puis ce matin je me suis levé, affairé par le tourbillon de la maisonnée, les enfants, les repas etc.. Quand tout à coup je me suis assise pour lire quelques blogues que j'aime bien, dont celui de Martin Petit sur lequel il m'annonçait le décès de ce grand passionné. Je suis resté là, sans bouger, fixant mon écran comme si je venais de recevoir une injection qui arrête le temps et j'ai repensé à tout ce qui m'était passé par la tête hier soir avant de m'endormir.

(silence)

En terminant, je tiens a souhaiter mes plus sincères condoléances à toute sa famille pour laquelle j'offre mes pensées en cette journée. Puis, pour toi Pierre Falardeau, homme passionné et vrai, je tiens à dire que jusqu'à la fin je me battrai aussi pour faire voir au reste du peuple combien il est important d'être fier de ses racines, de les aimer pour ensuite les faires briller au reste du monde et ainsi donner envie à tout les peuples de la terre de se reconnaître et de briller dans leur force et leur unicité parce qu'en chaque peuple il y a une richesse incommenssurable, il suffit de le voir, comme arrivait à le voir Pierre Falardeau.

Ce pays, il est maintenant en toi pour l'éternité...(silence)

Repose en paix Pierre Falardeau.

lundi 21 septembre 2009

Les 5 sens, L'odorat!


Humer la vie, respirer les odeurs tantôt agréable tantôt désagréable, c’est ça vivre!

L’odorat est un sens qui souvent peut paraître bien banal ou sans trop grande importance mais attention, il est loin d’être tout ça! Il est au même titre d’importance que tout les autres sens, il donne envie, il donne en vie! Il rappelle au corps combien il est génial, combien il est merveilleux d’être dans la vie!

« Ah ça pu, ça sent mauvais! » Attention ça ne veut pas toujours dire que parce que ça sent mauvais que ce n’est pas bon, prenez un fromage par exemple, vous avez déjà senti le vrai fromage à raclette? Ouf! Petite nature s’abstenir! Hihihiii! L’odeur de ce fromage est si imposante que si on se fiait à sa puanteur pour en juger de son goût, et bien on passerait à coté d’un délicieux repas! Cependant, quand une couche de bébé sent mauvais c’est que ça doit aller tout droit à la poubelle! Vous voyez c’est spécial quand même non?

Vous savez, j’ai cette manie de tout sentir, je ne suis sûrement pas la seule, je dois vous avouer que lorsque je vais au restaurant pour manger un délicieux repas, je commence toujours par sentir ce qu'il y a dans mon assiette avant de goûter, que voulez-vous j’ai besoin de sentir, c’est comme un préliminaire, un prélude à l’extase qui viendra sous peu, etc... Et ce moment il est très important pour moi, je prends vraiment le temps de laisser entrer en moi l’odeur de ce qui mijote devant moi, je ferme les yeux et hume ce que mon palais est déjà impatient de goûter! Miam!
Le goût et l’odorat sont d’intimes amis vous savez, l’un ne va pas sans l’autre, faites juste penser quand vous êtes malade, que vous avez le « rhuBe », votre nez est bouché et vous ne goûtez pas! Ah et on as-tu hâte de goûter à nouveau, de sentir à nouveau! L’un éveil l’autre, comme je vous disais un peu plus haut, fermez les yeux devant votre repas et humez le, vous verrez comme cela éveille le désir de goûter. Les deux se donnent la main et sont très complice alors n’essayez même pas de leur tenir tête, ils sont deux!

En terminant et si je vous proposais lors de votre prochain repas, de fermer les yeux avant de goûter et doucement de sentir ce qui ce cache dans votre assiette, ensuite vous goûterez, pour ceux qui ne l’on encore jamais fait, vous verrez comme c’est enivrant de prendre le temps de se servir de ce sens si souvent mis à l’oubliette!

Maintenant, inspirez et expirez, vous êtes vivant!. ;-)

lundi 14 septembre 2009

Partir à l'aventure..


Partir à l'aventure pour moi c'est...
  • Regarder au loin espérant voir mon ami castor qui toujours sait si bien se faire prier avant de peut-être, je dis bien peut-être se pointer le bout du nez..
  • Tendre l'oreille vers l'horizon souhaitant ainsi être témoin du départ annuel de mes chers amis les canards..
  • Arrêter, comme ça pour rien, sans raison précise juste pour contempler la beauté du monde pour la milliardième fois..
  • Sourire aux passants en leurs offrants un petit morceau d'espoir à travers le pers de mon regard..
  • Saluer de la main les tortues trop pressées qui s'empressent de me montrer combien elles sont habiles sous l'eau..
  • Remercier le soleil qui me réchauffe et souhaiter la bienvenue aux nuages qui comme le parapluie me donne un répi de toutes ses gouttelettes de rayons..
  • Tourner la tête vers les endroits moins achalandés me permettant bien souvent de découvrir de magnifique trésors dont je m'imagine à être la seule à avoir vue..

  • Goûter le vent.
  • Sentir le ciel.
  • Regarder le temps.
  • Toucher l'essence.
  • Entendre le silence...Pour moi c'est un peu ça au fond partir à l'aventure.. ;-)

mardi 8 septembre 2009

Nage en marécage.

Anne et Richard nous montrent encore une fois comme ils sont à l'écoute l'un de l'autre, on comprend bien pourquoi leur travail est admiré partout dans le monde! Ils nous présentent en primeur un extrait de leur tout nouveau spectacle en nage synchronisée qui s'intitule;" Bec de marécage"!


Ils seront présent encore quelques temps au marécage avant de repartir vers la Floride où ils pratique tout l'hiver, donc pour tous ceux qui auraient envie d'avoir un autographe, faites-vite, emmenez vos plumes et ils se feront un plaisir de vous signer ça! Ce n'est pas qu'ils n'ont pas de plumes, c'est juste que les leurs sont légèrement…Mouillées! ;-)

dimanche 6 septembre 2009

Les cinq sens, L'ouïe.

L'ouïe,
Ah! ce merveilleux sens qu'est l'ouïe, n'est-il pas délicieux de laisser entrer une musique par nos oreilles, de la laisser couler en nous pour ensuite la voir terminer sa route en nous redressant les poils sur les bras et nous dessiner pour l'espace d'un instant une nouvelle chair, cette "chère" chair que l'on appelle chair de poule, Mmm! Que c'est génial d'avoir cette porte d'entrer qui en fait est le pont entre le monde extérieur et notre monde intérieur, vous entendez ce que je veux dire? Hihihi! ;-)

Ce sens peut permettre un grand réconfort comme il peut installer le pire des malaises, voilà pourquoi il joue un rôle extrêmement important et ce à plusieurs niveaux. Une douce musique peut nous transporter loin des soucis et des souffrances, à l'inverse un cri agressif et violent peut nous plonger dans un état de peur voir même de terreur! Cette porte qui nous emmène tout droit vers l'intérieur de l'être nous rend donc d'une certaine façon bien, vulnérable je dirais. En fait, nous avons tous cette vulnérabilité, cependant elle peut avoir été blindé avec le temps par l'accumulation de petites comme de grandes souffrances ayant passé par le canal de l'oreille.

"Mais pourquoi lorsque j'écoute certaine musique je pleure? Pourquoi lorsque j'entends certains sons je rie ou réagi d'une quelconque façon? Que se passe-t-il en moi?" Et bien le corps humain est doté de 5 sens qui sont en fait différents canaux entre le monde extérieur et notre monde intérieur comme je le disais un peu plus haut, l'ouïe est un de ceux là, n'est-il donc pas normal alors que nous soyons touché par tel ou tel son, puisqu'il y a de bonne chance qu'il connecte avec notre monde d'émotions à un moment ou un autre. Il transporte les mots (lire aussi maux.), les sons, les intonations, même les silences, vers différentes directions, tantôt vers le cerveau émotif, tantôt en direction du cerveau intellectuel et c'est alors que ces cerveaux réagiront.

En terminant lorsque le temps vous le permettra, je vous inviterais à vous bander les yeux, à vous asseoir à un endroit, peu importe où et.... écoutez, ne bougez pas, restez le plus immobile possible tout en étant attentif aux sons qui vous entoure, un cri qui vient de loin, une voiture qui démarre, des voix d'enfants qui jouent à l'extérieur, etc. Puis laissez ces sons entrer en vous et parcourir le chemin qu'ils ont envient de faire, est-ce que tel ou tel son me transporte dans le passé ou me fait voir le futur? Est-ce que tel ou tel son me fait sourire ou me donne envie de verser une larme? Etc. Ce petit exercice vous rappellera combien l'ouïe est un sens qui joue un rôle bien important, il vous démontrera à quel point nous pouvons être touchés par ce qui entre dans notre oreille.

Maintenant, et si on allait dire de belles choses aux gens que l'on aime? Pourquoi pas en chantant tient ou en fredonnant ou bien tout simplement en leurs chuchotant... Je t'aime. (silence..)

mardi 1 septembre 2009

Les 5 sens.. 1) Le toucher



Ceci est le premier billet de 5 dans lesquelles je parlerai des 5 sens. J'ai décidé de commencer par le sens du toucher et à tour de rôle j'aborderai le goûter, l'ouïe, la vue et l'odorat. Au plaisir de partager avec vous ma passion des sens ;-)



**********************************************

Le toucher,

Le toucher est le premier sens que l'on connaît à la naissance, il est celui qui rassure, celui qui réchauffe, celui qui apaise, il est la première poignée de main que nous recevons en arrivant ici sur la planète terre, le premier langage que nous apprenons de l'humain. Il est donc loin d'être banal puisque notre cerveau émotif enregistre ces premier touchers et deviendront soi une bonne ou une mauvaise référence. À travers le temps plusieurs études ont été faites à ce sujet, études qui tantôt disaient "Ne prenez pas les nouveaux nées, les touchers le moins possible" etc... Puis après avoir constaté une augmentation des décès à la suite de cette approche, ils ont commencé à dire;" Touchez, prenez les bébés c'est important", etc. Je vous parle d'études qui se sont faites sur plusieurs années, et certains reportages encore existant(en noir et blanc) démontrent ces différentes visions à travers le temps.


Bref, aujourd'hui le toucher est enfin reconnu comme un besoin essentiel à la vie et je vais rajouter, pas seulement chez le nouveau née! À tout âge le toucher est important, il ne perd jamais sa fonction première, qui je le rappelle est celui de rassurer, d'apaiser, de réchauffer etc... On a souvent l'impression que parce que nous grandissons, nous avons moins besoin d'être touché, mais non, qu'est-ce que c'est que cette fausse pensée, vous imaginez combien destructeur elle peut être sur une société, vous imaginez combien on appauvries le genre humain par cette façon de penser! Je vais régler quelque chose tout de suite,
"NOUS AVONS TOUS BESOIN DU TOUCHÉ!"

Avec l'aire de l'informatique qui grandi à vue d'œil, cette façon virtuelle d'entrer en contact avec le reste du monde a du bon certes, mais il y a aussi du mauvais. Beaucoup se sont éloignés du toucher, comme si ce sens venait d'être relégué au rang des "pas très important" alors qu'il est vital! Ah mais j'entends déjà des gens sauter de lire ceci, "Vital!, elle ne pousse pas un peu fort elle!" et bien non, le toucher n'a jamais été reconnu à sa juste valeur et voyez le résultat. Ce qui est le plus pathétique de tout, c'est que ce manque ne parait à première vue, on vie dans une société où tout le monde vie pour lui même, une société de "je me moi"! Ah c'est bien beau de dire que vous allez vous faire masser une fois par semaine parce que c'est "in" mais le reste du temps, quelle place occupe le toucher dans votre vie? N'oubliez pas sa fonction première qui est je le répète de, rassurer, de réchauffer, d'apaiser, bref, d'aimer!

Dès la minute où mes enfants ont vues le jour j'ai commencé à les masser, lorsque je leur racontais une histoire le soir avant d'aller dormir, c'est en les tenant dans mes bras que je récitais le conte, résultat, mon grand de 15 ans est capable de me demander de lui masser les pieds le soir quand on écoute un film ou après une partie de hockey!! Hihihi!Vous savez le toucher a été longtemps mal vue ou mal perçu je devrais dire, car ce sens fait tout de suite référence à abus physique, violence, etc... Je peu très bien comprendre cette appréhension puisque pour moi le toucher que j'ai connu dans mon enfance faisait référence à rien de bien positif. Lorsque j'ai accouché de mon premier enfant, le contact physique avec mon poupon a sue rassurer l'enfant blessé en moi, je venais sans le savoir de créer une nouvelle émotion relié à ce sens sans m'en apercevoir, le contact entre moi et mon bébé venait d'installer une nouvelle donnée dans mon ordinateur interne, toucher =rassuré, toucher = apaisé, toucher= chaleur, toucher= ....aimé.

Que c'est bon d'être touché vous ne trouvez pas? Lorsque je vais chez la coiffeuse je prends toujours soin de mentionner que j'adOOoore me faire jouer dans les cheveux, laissez moi vous dire que je ne suis surement pas la seule! Hihihi! Lorsque je reçois un massage, je me délecte comme vous n'avez pas idée. Tout ces touchers me remplissent, me donnent de la douceur, le toucher installe en moi un état de paix et...d'amour. Tout comme le nouveau né, nous avons tous besoin du toucher, de contact physique, de sentir l'humain en nous et autour de nous.

"Oui mais les microbes?" Ah je l'attendais celle-là! Et bien oui, les microbes étant ce qu’ils sont, nous nous devons d'être conscientisé, les mains touchent à tellement de chose dans une journée, mais nous ne devons en aucun temps cesser de toucher par peur des microbes parce que laissez moi vous dire que ce qui risque d'arriver à notre société (déjà assez carencé à ce niveau), est beaucoup plus grave que la grippe R2D2! Si un nouveau née peu se laisser mourir par manque de toucher (Oui c'est bien vrai!) et bien imaginez une société en manque de toucher! Parce que n'allez pas vous imaginer que parce que vous êtes devenus adulte vous n'avez plus besoin d'être touché et que ce sens perd de son importance avec les années! Oh non! Il reste et est sinon plus important!

Le toucher est un délice pour le cœur, la tête et le corps, ne minimisez pas son importance et voyez plutôt combien il est générateur à plein de niveau, tant au niveau immunitaire (Oui oui, le toucher stimule le système immunitaire!) qu'au niveau de l'amour de soi.En conclusion, vive le toucher, ce sens si merveilleux qui nous permet d'être en contact les uns avec les autres, le corps humain en a besoin ne l'oubliez jamais...

Virtuellement dianerythme ;-)