lundi 8 mars 2010

La femme, celle..

La femme, celle..

La femme, celle qui donne naissance à la vie, celle qui arc-en-ciellise le coeur de l'homme...


La femme, celle qui pleure de voir tant de haine et de mépris..


La femme, celle qui rend grâce à la sensualité et à la créativité..


La femme, celle qui conjugue l'imparfait au présent en se servant d'un passé simple souvent difficile d'imaginer dans un futur rapproché..


La femme, celle qui berce et rassure, capable aussi de crier à l'injustice..


La femme, celle qui sait ensorceler le soleil tout en dansant un tango avec la lune..


La femme, celle qui est l'équation parfaite entre l'amour inconditionnel et le courage..


La femme, celle qui façonne le quotidien de main de maître..



La femme, celle qui mijote l'amour à feu doux tout en brassant vigoureusement la peur..



La femme, celle qui quelques fois ne se reconnais pas et souffre en silence..



La femme, celle qui porte les bleus du coeur tout autant que les bleu du corps..



La femme, celle qui est fragile et vulnérable, sans défense et sans pouvoir..



La femme, celle qui se sent seule et abandonnée, triste et désemparée..



La femme, celle qui ment parce qu'elle à peur et celle qui à peur parce qu'elle ment..



La femme, celle qui tent la main pour un peu de pain espérant le jour du grand festin..



La femme, celle qui rie qui pleure, qui danse, qui chante et qui a peur, celle qui parle en silence, celle qui se tais en criant..



La femme, celle qui aime tendrement, passionnément et amoureusement, depuis toujours tu portes la vie et pour la vie je te porterai en moi fièrement...



La femme... (silence)
Diane.

Aucun commentaire: